En bref…

Le Grand Conseil de la Nuit est un groupe indépendant, sans pression financière ou politique, composé de professionnel‧le‧s, d’amateur‧e‧s et de spécialistes dont le but est de défendre une vie nocturne riche, variée et vivante à Genève par l’établissement de conditions cadres optimales. Des groupes de travail thématiques sont ouverts à toute personne et organisation concernées par la question de la vie nocturne.

Le Grand Conseil de la Nuit s’est réuni pour la première fois au mois de mai 2011 sur le constat que la vie nocturne genevoise traverse une période de crise. Ses acteur‧ice‧s sont confronté‧e‧s à de nombreuses problématiques communes qu’ils/elles ne parviennent pas à résoudre de manière isolée. De plus, il existe aujourd’hui à Genève un réel déficit de considération pour les nombreux enjeux que la nuit représente qu’ils soient politiques, sociaux, culturels ou économiques.

La conséquence de ce manque est une absence de vision globale des besoins de celles et ceux qui vivent la nuit, qui la font, ou qui doivent cohabiter avec elle. Genève est une ville dont la vie nocturne a longtemps rayonné par la mixité de l’offre et le mélange des publics. Ces dix dernières années ont vu le monde nocturne se cloisonner, son offre s’appauvrir, son image devenir médiocre et les conditions de travail et de revenu des acteur‧ices de la nuit se péjorer, notamment par les nombreux changements et durcissements des législations en vigueur.

Buts du GCN

N’acceptant pas que la vie nocturne soit considérée uniquement comme une nuisance, mais avec la conviction qu’elle doit être intégrée à la vie de la cité comme une plus-value sociale et économique, le GCN se donne les buts suivants:

Comprendre les problématiques liées à la vie nocturne et les communiquer.
Promouvoir l’image de la vie nocturne en valorisant les dimensions sociales, culturelles et économiques auprès des médias, des politiques et des administrations, et de la population.
S’affirmer comme un interlocuteur essentiel et représentatif de l’ensemble des professions et modes de fonctionnement exercés dans les lieux et les espaces nocturnes.
Proposer des solutions et des améliorations de manière proactive et positive, en définissant une stratégie commune sur les besoins de notre secteur d’activité.
Défendre des conditions cadres qui permettent aux acteur‧ice‧s de la nuit de proposer une offre aussi attractive que possible.
Offrir une plateforme pour entendre les critiques et les suggestions qui pourraient être constructives vis-à-vis de nos activités.
S’engager pour la reconnaissance de l’utilité de nos professions auprès de l’Etat et des administrations en tant que métiers à part entière répondant à un besoin fondamental.
Favoriser une bonne intégration de la vie nocturne dans le tissu urbain afin de minimiser les conflits d’usage.